Covering total ou peinture, avantages et inconvénients

Changer la couleur de sa voiture est une opération plus facile à dire qu’à réaliser. D’autant plus qu’il est parfois difficile de retrouver l’éclat ou la qualité de la peinture d’origine. Cela coute également assez cher. Du coup, les passionnés d’automobiles cherchent souvent d’autres alternatives comme le covering ou l’habillage avec un film fin et thermoformable.

Le covering : une solution économique et sans risque

Comme il est difficile de se séparer de la couleur d’origine de leur voiture, les adeptes de tuning ont eu la bonne idée de recourir au film thermoformable ou encore le vinyle. D’où le terme « covering ». Cette pellicule destinée à l’habiller épouse parfaitement les formes du véhicule et passe réellement inaperçue. Cela donne une réelle impression d’une nouvelle peinture notamment avec les films brillants. Pour varier les goûts, les magasins spécialisés offrent même un large choix d’habillage aux amateurs comme le film carbone. Une fois recouverte, la carrosserie classique ressemble comme deux gouttes d’eau à celle fabriquée avec ce matériau. Bien évidemment, cela n’aura aucun impact sur les performances ou la solidité de la voiture. Imprimées, chromées ou mates, les possibilités sont infinies.

La méthode classique et pas chère : la peinture cellulosique

Avant de prendre cette décision, mieux vaut d’abord peser le pour et le contre surtout en ce qui concerne les tarifs. Cela peut aller jusqu’à 2500 euros. Si on opte pour cette solution, on doit dans ce cas s’adresser à un spécialiste du remis à neuf de carrosserie. Celui-ci propose au moins trois solutions pour repeindre la voiture. À côté des acryliques, on a les peintures glycérophtaliques et celles cellulosiques. La dernière est sans doute la plus abordable et la plus facile à appliquer. Cependant, elle suppose une deuxième couche et un polissage ou un lustrage. De plus elle reste tout à fait basique et ne permet pas de changement de couleur en fonction du point de vue. L’un des plus grands inconvénients de cette solution concerne sa résistance au temps. En effet, elle se ternit vite même si elle donne un bel éclat en étant polie.

Une meilleure solution : la résine glycérophtalique

Afin de remédier aux lacunes de la première, les fabricants proposent aujourd’hui des variétés de peintures plus performantes. Parmi celles-ci on retrouve les résines glycérophtaliques. De ce fait, on n’aura plus besoin de polir la carrosserie une fois peinte. Elle sèche aussi beaucoup plus rapidement par rapport à la peinture classique cellulosique. Néanmoins, elle se durcit assez lentement. La poussière ou d’autres particules risquent par conséquent de s’y coller. Il faudra attendre quelques semaines pour que la résine se consolide. Ce n’est qu’après seulement que l’on peut effectuer des retouches. La voiture sera dans ce cas bloquée au garage pendant plus d’un mois. Cette alternative ne convient pas pour les besoins urgents.

Une peinture résistante et une teinte durable avec l’acrylique

La peinture acrylique reste sans doute la plus avantageuse. Cette substance provient en réalité de l’éthylène. Celui-ci dévire lui-même du pétrole. Pour adhérer à la carrosserie de la voiture, cette peinture polymérise ses esters. Ce phénomène se déclenche assez rapidement ce qui lui permet de sécher et de durcir en un rien de temps. Comme la résine précédente, elle n’a pas besoin de polissage ou de lustrage. Elle est compatible avec une surface déjà peinte avec de la peinture glycérophtalique ou cellulosique.

Porté le noeud papillon avec style, sans faire mal à son budget

Selon le code vestimentaire, le nœud papillon est conçu pour être porté dans les occasions où l’élégance est un must. À l’origine, en fait, le nœud papillon était porté exclusivement avec un smoking.

Dans ce cas, il doit être assorti à la robe, donc il est utilisé en noir. Pour le crin, au contraire, un nœud papillon blanc est porté. Dans tous les cas, le nœud papillon réservé à ces occasions doit absolument être noué à la main… il est interdit d’en utiliser un préemballé.

Les règles pour porter un nœud papillon….

Comme tous les accessoires de la garde-robe masculine, le nœud papillon a ses propres règles pour pouvoir être porté avec style, en évitant d’être mal à sa place :

Tu ne peux pas le porter sans veste.
Vous pouvez combiner des gilets, des cardigans ou des pulls (mais vous n’avez pas à remplacer la veste).
Ne portez pas le nœud papillon à des occasions comme les examens ou les entrevues d’emploi, car l’attention de l’autre partie pourrait être attirée par vos vêtements plutôt que par votre personnalité.
Traditions et règles mises à part, le port du nœud papillon devient maintenant plus facile. La cravate papillon se transforme en un accessoire frais et jeune, utilisé pour donner une touche de style non seulement au look du soir, mais aussi pendant la journée. En fait, les nœuds papillons pré-emballés, de couleurs vives ou à motifs ou en bois, se portent aussi avec des vestes de style décontracté ou des cardigans de laine et même avec une chemise en jeans !

Bien sûr, il s’agit de combinaisons très particulières, parfois excentriques, qui ne correspondent pas toujours au style de l’homme à succès qui préfère conserver un fil d’élégance dans chaque situation.

Pour cette raison, nous vous conseillons toujours de respecter les quelques règles ci-dessus, même si rien ne vous empêche d’oser un peu, peut-être à des occasions moins formelles et de porter un nœud papillon sans veste, peut-être accompagné d’un cardigan en cachemire.

Quand porter un nœud papillon devient un art…

Comme nous l’avons déjà vu, le port du nœud papillon est facile de jour comme de nuit, en choisissant entre la version élégante, qui reflète les règles mentionnées ci-dessus, ou la version casual.

Quel que soit le style que vous choisissez, lorsque vous choisissez de porter le nœud papillon, il est essentiel de faire attention au choix des couleurs, non seulement de l’accessoire en particulier, mais de tous les vêtements que vous portez.

Si vous n’êtes pas trop familier avec la combinaison de couleurs, ou si vous n’avez tout simplement pas trop envie d’essayer à nouveau, la règle la plus simple à suivre est de faire correspondre le nœud papillon à la fantaisie, sur une chemise unie et vice versa, portez le nœud à la couleur unie sur une chemise fantaisie.

De cette façon, vous ne pouvez pas vous tromper, il suffit de faire attention à la combinaison d’une couleur et l’autre et le résultat sera certainement de bon goût.

Si, par contre, vous êtes déjà un expert en combinaisons et préférez opter pour un look plus fantaisiste, adapté à des occasions moins formelles, vous pouvez essayer de combiner plusieurs motifs, l’important est que le résultat final soit harmonieux.

De plus, afin de porter correctement le nœud papillon, un dispositif à ne pas négliger est d’observer attentivement les dimensions qui varient généralement de 2,5 cm à 8 cm pour les plus particulières.

Dans tous les cas, quelle que soit la taille, il est essentiel qu’il se marie bien avec le visage et le design de la chemise.

Une suggestion pratique pour vérifier que les proportions du nœud papillon sont cohérentes avec le reste des vêtements est la suivante : les pointes du col ne doivent pas sortir du nœud papillon.

Pour cette raison, il est important de choisir de porter des chemises à col légèrement plus étroit, comme une chemise à la française ou une chemise à bout arrondi.

Une autre astuce, non essentielle mais de bon goût, est d’ajouter « quelque chose » dans l’espace entre la veste et le noeud papillon.

Puisque le nœud papillon laisse le buste découvert plus clairement que lorsque vous portez la cravate, il peut être agréable d’ajouter un chandail à col V, un cardigan ou un gilet sous la veste.

Ce n’est pas une règle générale, mais en hiver, ce peut être un choix confortable et élégant.

Cet article vous a plu ? Faites-nous savoir ce que vous en pensez !